courbe suivante courbe précédente courbes 2D courbes 3D surfaces fractals polyèdres

BASE DU SYSTEME BIELLE-MANIVELLE

Nom maison.

 
Si la manivelle OP = a  et la bielle PQ = b  :
Équation polaire : .
Paramétrisation cartésienne : 
().
Équation cartésienne : .
Sextique de genre 1.

 
Étant donné un mécanisme articulé (OPQ), O étant fixe et Q astreint à se mouvoir sur une droite (D) passant par O (ici : Ox), la courbe (G) qui nous occupe est le lieu du point de la droite (OP) qui se projette sur (D) en Q.

C'est donc la base du mouvement du plan dont P est un point fixe, et (PQ) une droite fixe, mouvement dit du système bielle manivelle, (d'où le nom donné à cette courbe) ; la roulante du mouvement (en jaune ci-contre) est la courbe de Jerabek.
(G) est donc aussi la roulante du mouvement du système conchoïdal circulaire, système dual du précédent.    . 

La courbe possède deux composantes bornées lorsque la manivelle est supérieure à la bielle (a > b) , et deux composantes à asymptotes quand (a < b) ; pour a = b, c'est un cercle.
 
courbe suivante courbe précédente courbes 2D courbes 3D surfaces fractals polyèdres

© Robert FERRÉOL 2007