courbe suivante courbe précédente courbes 2D courbes 3D surfaces fractals polyèdres

NOEUD DE CARRICK
Carrick bend, Trossensteck


Noeud marin traditionnel.
Pour l'origine de Carrick, voir wikipedia.
Images réalisées par Alain Esculier.

 
 
Le noeud de Carrick ouvert est le noeud à 8 croisements alternatifs formé de deux boucles enlacées ci-contre.
Il existe deux façons de connecter sans croisement les brins libres :

    - soit on relie entre eux les brins de même couleur :

    On obtient un entrelacs à 8 croisements alternatifs formé de deux boucles non nouées mais en forme de huit.
    C'est, dans la table de Rolfsen, le septième entrelacs premier à 8 croisements et deux boucles .

   - soit on relie les brins de couleurs différentes :
 
 
 

    On obtiente un noeud à une boucle et 8 croisements alternatifs.
    C'est le dix-huitième noeud premier à 8 croisements : 8.1.18.

 

La représentation ci-contre montre que le noeud ci-dessus possède aussi une symétrie verticale ; le noeud 8.1.18 peut donc aussi être obtenu par un noeud de Carrick placé verticalement.
Le noeud de Carrick ouvert ne doit pas être confondu avec le noeud plat ouvert (à 6 croisements) qui sert lui aussi à rabouter deux brins ; si on relie les brins de même couleur, on obtient cette fois l'entrelacs trivial à deux boucles, et si on relie les brins de couleurs différentes, on obtient le noeud plat mathématique, somme de deux noeuds de trèfle.

Voir l'interprétation du noeud de Carrick comme trajectoire de boule de billard.


 
 


courbe suivante courbe précédente courbes 2D courbes 3D surfaces fractals polyèdres

© Robert FERRÉOL  2016